La course d'obstacle
turfiste
En pronostic, la course d'obstacle figure parmi les épreuves les plus difficiles à évaluer du fait que aussi bien le jockey que son cheval n'ont intérêt à faire la moindre erreur sous peine de sanction. Ce type de course s'adresse avant tout aux chevaux de tenue. Afin d'optimiser ses chances de gain au cours d'un paris sur les courses d'obstacle, il est alors impératif d'étudier scrupuleusement la course en analysant les performances ultérieures de chaque cheval, de chaque jockey et de chaque entraîneur.

Dans une course d'obstacle, des élastiques sont placés devant les chevaux. Comme principe, chaque cheval court au galop et bien évidemment, c'est le premier à franchir la ligne d'arrivée qui le remporte. Contrairement à la course de plat, les pistes des courses d'obstacle, comme son nom l'indique, sont parsemées d'obstacles comme des haies ou des plans d'eau que les chevaux ne doivent pas dévier. Bien que les distances à parcourir en course d'obstacles soient moins importantes, les chevaux doivent tout de même avoir une bonne endurance car la vitesse ne suffit pas, il faut aussi sauter régulièrement.

turf-obstacle

Il existe trois grandes variétés de courses d'obstacle avec chacune leur propre spécificité.

- Les plus modestes sont les courses de haies dans lequel les chevaux doivent passer par des haies de buisson d'une hauteur maximale de 1,10 mètres. Les distances de course sont généralement comprises entre 3000 et 5000 mètres.

- Au Steeple-chase, les chevaux sont amenés à franchir des obstacles plus hauts et beaucoup plus difficiles comme le saut d'une rivière par exemple. Les distances de course sont généralement plus longues et varient en moyenne entre 4300 et 4400 mètres.

- Enfin, il y a le Cross-Country qui est la plus difficile mais aussi la plus dangereuse des épreuves d'obstacle car il existe dans ce type d'épreuve de nombreuses formes d'obstacles naturels comme les douves, les rivières ou les open-ditch. Ici, la distance à parcourir est comprise entre 5000 et 7300 mètres.

Comme dans toutes les disciplines sportives, les courses de chevaux respectent une hiérarchie universelle. Actuellement, il existe plusieurs types de courses dont:

- Les courses à conditions qui sont les premières marches de la discipline. En fonction de leur catégorie, ces courses qui sont classées de A à F vont des plus difficiles aux plus modestes.
- Les handicaps par contre permettent à tous les participants de s'exprimer malgré le faible potentiel de certains d'entre eux.
- Les réclamers regroupent quant à eux l'ensemble des compétiteurs mis en vente après une compétition. Ici, un système de vente aux enchères préalablement défini sur le programme et avec des bulletins tenus secret est fixé à l'avance sur la base d'un prix minimum.
- Les Grands Prix sont des courses prestigieuses classées en trois groupes de I à III avec des allocations qui varient entre 130 000 euros et 820 000 euros.

Pour maximiser ses gains et pour être le plus proche possible du gros lot aux courses d'obstacles, il faut avoir une bonne idée sur les partants et par ailleurs sur leur chance de victoire. Ainsi, la fluctuation de la cote d'un cheval est déjà un bon indice car elle permet d'avoir une certaine idée sur sa régularité. N'hésitez pas non plus à consulter les gains de chaque cheval et retenez qu'en obstacles, seules les sommes gagnées en places et victoires dans la spécialité sont prises en compte. Consacrez également une bonne partie de votre temps dans l'analyse de la généalogie de chaque cheval vu que des souches sélectionnées sont disponibles dans cette discipline.

Comment jouer aux paris hippiques ? Je vous recommande de faire vos paris turf sur la plateforme Betclic.
Tags:

You are viewing turfiste